Qui sera le lauréat du Prix Edgar Faure 2014 ?

Mardi 25 novembre, le Prix de littérature politique Edgar Faure sera remis pour la huitième année à l’un des dix auteurs de la sélection 2014.

Les lauréats depuis 2007

Appoline de Malherbe fut la première lauréate pour son ouvrage « Politique cherche audimat, désespérément ». Bruno Le Maire lui a succédé en 2008 avec « Des hommes d’Etat », puis Mathieu Laine et son ouvrage « Post politique ». En 2010, le rappeur Abd Al Malik fut le choix aussi inattendu qu’audacieux du Jury du Prix Edgar Faure pour son ouvrage « La guerre des banlieues n’aura pas lieu ». Fabien Lecoeuvre et Florence Drory furent récompensés en 2011 pour leur livre sur François Mitterrand suivi l’année suivante par l’ouvrage de Samir Tounsi « Les solitaires de la République. Quand le pouvoir vous lâche ». En 2013, un Prix « prémonitoire » pour les auteurs de l’ouvrage « Manuel Valls : les secrets d’un destin », Jacques Hennin et Gilles Verdez. Depuis l’an dernier, un second Prix est descerné « Le regard d’Edgar ». Les premiers lauréats de ce Prix des lecteurs, Carole Barjon et Bruno Jeudy ont signé « Le coup monté ».

La sélection 2014

Les 10 ouvrages de la cuvée 2014 ne facilitent pas la tâche du Jury. De jeunes auteurs côtoient de vieux routiers du livre politique, de l’auto-biographie à la biographie en passant par l’essai politico-philosophique et même l’ouvrage quasi-policier, tous les genres autour de la littérature politique sont représentés. Natacha Polony propose un voyage dans l’actualité politique avec « Ce pays qu’on abat » une sélection de ses chroniques de blog et du Figaro publiées depuis 2009. Christine Clerc nous invite plutôt au voyage au coeur des tourments intérieurs du Général de Gaulle dans « Tout est fichu » quand Emna Belhaj Yahia propose un témoignage poignant sur la révolution tunisienne et ses contradictions. Cécile Amar livre les débuts d’un quinquennat chaotique avec « Jusqu’ici tout va mal » alors que Jean-Christophe Buisson nous propose un voyage historique meurtrier et palpitant avec « Assassinés ». Henri Weiss fait le pari du roman d’espionnage pour revenir sur les événement de 1968 avec « Mission secrète au Tchad ». Nous plongeons dans l’histoire personnelle des deux candidates aux élections municipales de 2014 à Paris avec Marie-Ève Malouines et son ouvrage « Paris de femmes ». « Heureux comme un socialiste en France » de Philippe Alexandre et Béatrix de l’Aulnoit décrypte les stratégies du PS notamment dans les collectivités locales. Lydia Guirous, jeune femme politique engagée au Centre, livre avec « Allah est grand, la République aussi » un écrit original entre biographie et manifeste. Enfin, Nicolas Baverez nous propose une politique fiction drôle mais également un peu terrifiante sur la débâcle de la France en 2040 avec son ouvrage « Lettres béninoises ».

Qui sont les membres du jury 2014 ?

L’ambition de l’Association Edgar Faure est de promouvoir un Prix à la fois moderne et prestigieux autour d’un jury composé de personnalités issues des mondes littéraires, politiques et économiques : Isabelle Debré, Olivier Dassault, Jacques Séguela, Luc Carvounas, Alain Bauer, Sophie Joissains, Gilles Catoire, Sihem Souid, Frédéric de St-Sernin, Viviane Neiter, Gérald-Brice Viret, Bernard Granger, Jean-Philippe Pierre, David-Xavier Weiss, Frank Soloveicik, Vincent Perrin, Mathieu Quétel, fondateur de Sountsou ainsi que le Président et créateur du Prix, Rodolphe Oppenheimer, petit fils d’Edgar Faure (lire notre article sur le livre récemment publié par Rodolphe Oppenheimer).

Un Jury qui aura fort à faire pour départager une sélection d’auteurs et d’ouvrages de grande qualité. Verdict, le mardi 25 novembre en soirée au Palais Maillot – Palais des Congrès de Paris.

edgarfaure