Grands comptes et PME, Trop dur !

Les grand comptes boudent les PME. Grandes entreprises, collectivités locales ou Etat, tous ont du mal à passer commande auprès des PME. La commande publique s’élève chaque année à 200 milliards d’Euros, l’enjeu est donc de taille…

Depuis deux ans, l’Etat incite ses acheteurs à faire preuve d’audace et à faire confiance aux PME dans la commande publique. Un guide à destination des acheteurs a même été rédigé afin de faire preuve de pédagogie, des réunion thématiques sont organisées autour d’acheteurs publics et de PME…

Mais les règles des marchés publics, complexes, ne facilitent pas la tâche des PME. Il est par exemple impossible de favoriser une PME parce qu’elle est française. Du moins, en apparence… D’abord l’Europe a édicté de nouvelles règles qui doivent faciliter l’accès des PME aux marchés publics : le chiffre d’affaires exigé pour concourir à un marché ne peut plus être supérieur au double de la valeur du marché et les formalités administratives ont également été simplifiées. Il est également possible de « jouer avec les règles » mais cela doit se faire au moment de la conception de l’appel d’offres par le biais de l’alotissement par exemple.

Tout cela reste toutefois très complexe et assez déconnecté de la réalité des PME. Mais, la commande publique ne représente qu’une partie du chiffre d’affaires qui échappent encore trop souvent aux PME. Les grands acheteurs privés sont également frileux et demandent tellement de garantie que leurs marchés restent trop souvent encore inaccessibles aux PME

Un prochain Cahier Expert donnera quelques pistes concrètes pour se faire connaître des grands comptes publics.