Évitons le cynisme dans le lobbying

Le 6 mai 2014, France 5 a diffusé deux reportages remarquables sur les influenceurs et les communicants (complétés par un dossier dans le magazine Stratégies n°1767 du 30 avril 2014).

J’ai été frappé par le cynisme de certains intervenants et leur approche « sans foi ni loi » des relations institutionnelles. Je considère que ces reportages ont décrit les déviances d’un système et les scories d’une époque qui devrait disparaître. Ces comportements sont à l’opposé de ce que devrait être la gestion des relations institutionnelles.

Outre le fait de ne pas s’intéresser à la sphère publique (voir notre article de la semaine dernière), le cynisme est peut-être la plus grave erreur à commettre en matière de relations institutionnelles. Je pense sincèrement que l’empathie, le partage de valeurs et l’explication doivent être le socle d’une démarche institutionnelle efficace et réussie.

Il ne s’agit pas d’être naïf sur la réalité du paysage politique et sur les méthodes utilisées par certains. Il est, toutefois, possible de construire une stratégie institutionnelle solide et efficace autrement qu’en étant cynique. Gérer les affaires publiques n’est pas simple. Cela demande une grande humilité, patience et détermination, tant les interlocuteurs sont nombreux, différents et ont à gérer de multiples intérêts contradictoires. Les stratégies doivent être mouvantes et s’adapter à l’actualité, vous devez être à l’écoute de vos interlocuteurs pour comprendre et intégrer leurs propres contraintes.

S’impliquer dans une démarche de relations institutionnelles efficace nécessite de s’inscrire dans le temps. Gérer une situation de crise dans l’urgence est toujours possible mais il est préférable de construire une relation d’échange avec les décideurs publics afin de prévenir les tensions.

Certains « spin doctors » du documentaire de France 5 peuvent se permettre de se montrer aussi cyniques, car ils profitent du désintérêt de leurs clients pour la sphère publique. C’est cet abandon qui a fait leur fortune.

Mathieu Quétel, président de Sountsou, auteur des Cahiers Experts « Les 10 erreurs à éviter en relations institutionnelles »

Pour continuer la réflexion sur les relations institutionnelles et ce qu’elles peuvent apporter à votre entreprise, téléchargez Les Cahiers Experts.

Les Cahiers N°1