Sondage : Hollande et Sarkozy dévissent

L’Observatoire politique de janvier 2016 ELABE pour Les Echos et Radio Classique annonce un décrochage assez net de la côte de popularité du président de la République et, plus surprenant, une entrée en zone de danger pour Nicolas Sarkozy.

Rappelons-le, à 18 mois de l’élection présidentielle, rien n’est joué et le favori d’aujourd’hui n’est pas assuré d’être l’élu de 2017, néanmoins les résultats de janvier 2016 livrés par ELABE doivent être regardés avec attention. Ils annoncent une baisse de 7 points de François Hollande et de 4 points pour Nicolas Sarkozy.

L’ancien président de la République, candidat à la primaire de la droite de novembre semble perdre pieds et entre clairement dans le rouge pour la prochaine fois. Il perd donc 4 points d’opinions positives et est crédité d’une côte de confiance d’à peine 24%, ce qui le relègue à la 19ème place du classement général des personnalités politiques, embarrassant pour le président du principal parti d’opposition. Pour la première fois depuis 2012, 53% des sympathisants de droite ont une opinion négative de Nicolas Sarkozy. Il perd 15 points sur cette cible essentielle pour la conquête de la primaire de novembre. Au sein de son propre parti, Les Républicains, il recule de 17 points pour obtenir tout de même 65% d’opinions positives. Il s’agit peut-être d’un tournant dans le combat pour la primaire qui ne fait que commencer.

Quant au chef de l’Etat, il ne recueille plus que 26% d’opinions positives, il perd ainsi 7 des 9 points gagnés après ses décisions fortes de novembre. Les Français ne semblent plus croire au nouveau plan d’urgence contre le chômage annoncé à l’occasion de ses voeux du 31 décembre. Peut-être un signe à prendre en compte par tous les candidats putatifs pour 2017 : les Français souhaitent des réformes franches, claires et efficaces. Ils ne se contentent plus d’annonces floues. Dès le 11 janvier, des personnalités de gauche appelaient à une primaire en vue de la présidentielle afin de « rétablir le débat à gauche », dans une pétition publiée dans le journal Libération.

Emmanuel Macron continue de progresser et gagne 5 points, Xavier Bertrand et Laurent Wauquiez le précèdent de justesse dans les plus fortes progressions de l’Observatoire.

Alain Juppé fait la course en tête avec une côte de confiance de 51%, certes en recul de 2 points. Il est même le seul à dépasser les 50%, reléguant à la seconde place du classement Emmanuel Macron.