Que peut apporter le lobbying à une entreprise ?

Le 27 mai, le travail parlementaire commencera autour de la loi Sapin 2 et de son article 13 qui vise à organiser les règles en ce qui concerne les représentants d’intérêts, c’est à dire le lobbying. Il s’agit d’une nouvelle étape en faveur de la reconnaissance du lobbying, c’est donc une bonne nouvelle et l’occasion de rappeler que le lobbying ne concerne pas seulement les lois.

Il est fréquent que le lobbying laisse les chefs d’entreprise dubitatifs. Ils ne voient pas toujours en quoi une action d’influence peut être utile concrètement à leur activité et quand ils en perçoivent l’intérêt, ils le limitent encore trop souvent aux couloirs feutrés des ministères et du parlement. Or, le lobbying c’est bien plus que cela.

Je me souviens de cette start-up qui nous a consulté pour imaginer avec elle des utilisations pour sa technologie originale. La mise en place d’une stratégie d’influence lui a permis de conquérir de nouveaux marchés qu’elle imaginait intéressants mais qu’elle ne savait pas comment « attaquer ». Il s’agissait d’importantes institutions qu’une approche commerciale pure n’aurait pas suffit à séduire.

Dans un tout autre secteur d’activité, très régulé, dont les acteurs désespéraient de voir leurs préoccupations économiques prises en compte par les pouvoirs publics, un travail de « lobbying territorial » a permis de sensibiliser les parlementaires à leurs demandes. Les avancées obtenues ont été réelles et concrètes et elles ont sans doute permis de sauver de nombreuses PME.

Il y a également cette entreprise dont le dirigeant traversait une crise relationnelle profonde avec le président d’une grande institution, dont son activité dépendait. La mise en place en urgence d’un coaching personnel, d’une stratégie de lobbying discrète et pointue ont non seulement permis un apaisement des relations mais également de trouver une solution positive pour l’entreprise.

Le lobbying ne concerne pas que des interventions auprès du gouvernement et des parlementaires pour peser sur la loi. Il intervient dans de nombreuses situations traversées quotidiennement par les entreprises et auxquelles les entrepreneurs doivent souvent faire face seuls.

Ces moments partagés avec des chefs d’entreprise aux prises avec des situations critiques, sont précieux. Ils concernent l’essentiel de notre activité. Alors c’est vrai que je regarde avec une certaine distance ces reportages qui donnent une image si dégradée du lobbying et de l’entreprise.

C’est également pour cela que la loi Sapin 2 est utile, elle permettra d’organiser et d’offrir une visibilité à un secteur encore méconnu du grand public et sur lequel pèse de nombreux soupçons, souvent infondés.

Mathieu Quétel, président de Sountsou – Affaires Publiques