Présidentielle : la société civile se mobilise

Les élections régionales ont été un véritable signal d’alarme pour de nombreux élus, certains comme Xavier Bertrand ont affirmé avoir compris et être déterminés à adopter désormais une autre façon de faire de la politique. Une promesse à laquelle ne semble pas croire les promoteurs de La Transition.

« En 2017, comme 3 Français sur 4, nous ne voulons plus ni de Hollande, ni de Sarkozy, et nous ne voterons pas Le Pen. Alors on fait quoi ? », c’est ainsi que s’ouvre le site internet du Mouvement La Transition lancé par 10 membres fondateurs qui ambitionnent de présenter un candidat alternatif dès la présidentielle de 2017 avec l’engagement de ne faire qu’un seul mandat.

Les fondateurs sont issus de la société civile et souhaitent mettre fin au règne de « la bourgeoisie d’Etat et à la bureaucratie syndicale » qui bloquent la société et les réformes indispensables à la France, selon eux. Ils estiment qu’il ne faut mettre aucun espoir du côté des politiques « les partis politiques sont devenus synonyme de carrièrisme et de conservatisme ».

« Seule la société civile peut assurer l’indispensable transformation du pays » assènent-ils et ils concluent « en 2017, la France a besoin d’un Président de Transition ». Cette « Transition » est un « instant précis », celui où les français disent « ça suffit ! ».

Des personnalités issues de la gauche comme Claude Posternak ou Zohra Bitan sont à l’initiative de cette démarche qui s’affirme néanmoins apolitique et résolument tournée vers la société civile.

Plus d’informations sur le site www.la-transition.fr