Politique et éthique : regards croisés 

Le 1er septembre, paraîtra l’ouvrage « Politique et éthique : regards croisés », aux éditions Bart & Jones, fruit des réflexions de 17 auteurs qui, sous la direction de Nathalie Bordeau et David-Xavier Weiss, exposent librement et indépendamment les uns des autres leur point de vue sur le sujet. Mathieu Quétel, président de Sountsou est l’un des co-auteurs de l’ouvrage.

Au premier abord sous l’angle d’une critique d’un système politico-médiatique français à bout de souffle, le livre fait ressortir, au final, le sentiment commun que politique et éthique s’enrichissent mutuellement, mais qu’il reste à la première beaucoup à apprendre de la seconde pour redonner envie de s’investir pleinement et de se réapproprier la vie de la Cité.

De l’échelon local à l’échelon national ou européen, de Paris à Bruxelles, du Moyen Orient à l’Afrique subsaharienne, des coulisses des cabinets ministériels et des grandes rédactions, du monde de l’entreprise et à celui des associations, politique et éthiques ne cessent de s’entrecroiser, souvent pour le meilleur, parfois sous les fourches caudines d’une réalité sans concession.

La préface de l’ouvrage est signée d’Alain Juillet, qui a ainsi souhaité s’associer à une volonté collective de donner de notre vie publique une image parfois moins sévère, mais toujours plus exigeante. C’est d’ailleurs le sens de la démarche de Nathalie Bordeau et David-Xavier Weiss qui, très concernés par les événements ayant agité le monde politique, en particulier ces derniers mois, ont voulu faire de leurs interrogations un vecteur de changement et d’émergence de bonnes pratiques -souvent déjà existantes, mais moins soulignées que leur absence conjoncturelle.

Parmi les coauteurs qui ont contribué à cet ouvrage, on trouve des universitaires français et étrangers, comme Catherine Mercier-Suissa, Eric Kouevi, Julien Husson, Christophe Schmitt, Didier Nobile, Nehme Azouri, Charbel Salloum, Jacques Digout et Quentin Lefebvre, des journalistes et écrivains, au travers des contributions de Laurent Kupferman et Océane Labalette, mais aussi des  personnes issues de la société civile et du monde de l’entreprise, comme Marc Lefebvre, Mathieu Quétel, David Noual et Alban Boyer.

Le président de Sountsou est l’auteur d’un chapitre intitulé « éthique et médias » dans lequel il revient sur le traitement de l’affaire DSK, la polémique autour d’Éric Zemmour en décembre 2014 ou, plus récemment, la couverture par les médias audiovisuels des attentats de janvier en France. L’occasion de pointer du doigt à la fois certaines postures journalistiques surprenantes lorsqu’elles ne sont pas contradictoires et surtout de porter un éclairage original sur les nouveaux censeurs qui tentent de s’imposer dans notre espace médiatique.

L’intégralité des droits d’auteur relatifs à cet ouvrage seront reversés à l’Association  Le Refuge, qui a été reconnue d’utilité publique en 2011. Elle gère plusieurs dispositifs d’hébergement temporaire et d’accompagnement psychologique et social à destination d’adolescents et jeunes majeurs confrontés à des situations d’homophobie ou de transphobie de la part de leur entourage, et particulièrement du milieu familial. 5 270 jeunes ont contacté l’association depuis sa création. 731 ont été hébergés au 31 décembre 2014.

« Politique et éthique : regards croisés » est publié chez Bart & Jones et disponible sur Amazon, et I Tunes en e book et livre physique.