N’ignorez pas la révolution numérique !

Quand les entreprises se lancent enfin dans les relations institutionnelles, il arrive qu’elles ignorent la révolution numérique. Il s’agit de l’une des « 10 erreurs à ne pas commettre » en lobbying décrites dans la collection Les Cahiers Experts publiée par Sountsou…

Nous vivons une véritable révolution numérique.

En quelques années, le numérique est entré massivement dans notre vie (professionnelle et privée) et il a bousculé notre relation aux autres, à l’information, à la culture, à la consommation… Cette révolution touche, bien entendu, la sphère publique. Désormais, les élus sont sur Twitter, Facebook ou Linkedin, et ils sont joignables à tout moment par les concitoyens. Cette révolution, ce contact direct et sans intermédiaire, imposent de nouveaux comportements aux élus, mais également au monde économique, qui ne peut ignorer cette réalité.

Les relations institutionnelles doivent intégrer la dimension numérique dans toutes les phases de leur mise en place, les contacts avec les élus ou les décideurs ainsi que les opérations de sensibilisation, y compris du public. L’information circule plus rapidement et elle est plus facilement accessible. Le numérique remet en question la hiérarchie des médias et des supports de communication. De nouveaux moyens de communication massifs, immédiats et terriblement efficaces sont apparus et utilisés par nos concitoyens, par vos clients et par les électeurs. Il faut donc s’en servir.

Cet apport du numérique est tout sauf un gadget : il s’agit d’une véritable révolution qui remet en question certaines industries traditionnelles obligées de s’adapter. Cette révolution crée de nouvelles activités qui ont du mal à être comprises par les décideurs politiques, trop souvent déconnectés de ce paysage en mouvement permanent. C’est un enjeu économique et politique majeur au plan mondial : elle remet profondément en question la chaîne de l’économie, les modes de consommation et les moyens de contrôle des États.

C’est aussi un enjeu pour les entreprises traditionnelles, pour les entreprises du numérique et pour les pouvoirs publics. Ni les uns ni les autres ne peuvent ignorer ce bouleversement.

Pour en savoir plus et poursuivre la réflexion, n’hésitez pas à télécharger Les Cahiers Experts consacrés aux « 10 erreurs à éviter en relations institutionnelles ».

Les Cahiers N°1