Lobbying : comment profiter des élections ?

La France entre dans une période pré-électorale qui constitue une formidable fenêtre pour faire entendre la voix des entreprises. Il faut donc l’ouvrir !

En ce moment les staffs de campagne planchent sur les programmes des candidats et c’est le meilleur moment pour faire connaitre vos positions, voire pour les rencontrer. Néanmoins, prenez soin de préparez vos demandes, de sérier vos priorités et surtout évitez la longue liste de revendications. Veillez également à vous mettre au niveau de vos interlocuteurs qui ne sont pas forcément au fait des subtilités de votre secteur d’activité.

Une période pré-électorale est idéale pour se faire connaître et « bâtir » un réseau d’influence. En effet, quelle que soit l’issue de la primaire en novembre, un grand nombre des soutiens des candidats trouveront un point de chute dans la nouvelle équipe gouvernementale en cas d’alternance. D’autres seront mêmes candidats aux législatives qui suivront l’élection présidentielle. Engager un contact dès à présent ne peut que vous être utile.

Notre « tempo » démocratique va s’accélérer d’ici le mois de janvier et un grand nombre d’entrepreneurs ou de Fédérations professionnelles commettent l’erreur de ne s’impliquer dans la campagne qu’à partir de son lancement officiel. En fait, plus on s’y prend tôt, plus ce travail sera utile et efficace.

Outre la défense de vos préoccupations et, dans le meilleur des cas, la reprise de certaines de vos propositions, c’est surtout votre carnet d’adresse qui s’enrichira grâce à une démarche de lobbying pendant la présidentielle. Les contacts qui seront noués pendant cette période seront précieux tout au long de la prochaine législature et ils vous feront gagner du temps.

Sur le même sujet, je vous invite à charger gratuitement notre Cahier Expert : « Présidentielle 2017 : 10 conseils pratiques pour faire entendre la voix des entrepreneurs. »

Mathieu Quétel, président de Sountsou – Affaires Publiques