Lobbying : Plus de transparence à Bruxelles ?

C’est aujourd’hui, 1er décembre, qu’entrent en vigueur les nouvelles règles de transparence de la Commission européenne décidées par le nouveau Président, Jean-Claude Junker.

À partir d’aujourd’hui, tous les membres de l’exécutif européens devront rendre public leurs contacts avec les différents groupes d’intérêts. La Commission tente ainsi de montrer que les lobbies n’ont pas de prise sur ses décisions.

Rappelons que Bruxelles est considérée comme la seconde capitale mondiale du lobbying, immédiatement derrière Washington. Il est souvent reproché au Parlement d’être trop à l’écoute des groupes de pression des grandes entreprises… Cette transparence accrue devrait permettre de montrer que le secteur des PME est peu consulté et peut-être de rétablir un certain équilibre. Mais le registre des lobbyistes mis en place en 2011 n’est toujours pas obligatoire et les nouvelles règles ne concernent pas les fonctionnaires qui sont pourtant très influents à Bruxelles…