Lobbying : ces groupuscules qui infiltrent les partis

Extrait du livre « Entrepreneurs, faites-vous entendre des politiques – Secrets du lobbying efficace » de Mathieu Quétel, président de Sountsou-Affaires Publiques (éditions Kawa).

Le lobbying n’est pas un outil au service des seules entreprises, il est également très largement utilisé par des défenseurs de sujets sociétaux pour faire passer leur message ou, encore mieux, impulser des politiques. C’est le cas de certains défenseurs d’intérêts qui n’hésitent pas à infiltrer les partis politiques voire à en créer pour mieux peser sur les décisions.

(…)

À droite, les défenseurs d’intérêts « sociétaux » sont très actifs. Le débat sur le Mariage pour Tous a donné lieu à de vives résistances et la vigueur de la mobilisation de la Manif pour Tous a surpris. Autour de cette organisation se sont greffées des associations comme Les Veilleurs ou Les mères veilleuses qui se sont regroupées au sein de Sens Commun, un groupe de pression qui a été intégré au sein des Républicains par Nicolas Sarkozy.

L’objectif de ce mouvement est d’assurer la promotion d’idées très conservatrices, dont l’abrogation du mariage gay et l’interdiction de l’adoption pour les couples de même sexe sont les figures de prou. La stratégie de l’infiltration a parfaitement fonctionné pour Sens Commun puisque ses responsables occupent des places clés au sein du parti Les Républicain, jusqu’au secrétariat national en charge des questions liées à la famille. Il a en outre obtenu des places significatives lors des dernières élections régionales qui lui permettent d’avoir des élus dans les exécutifs régionaux, ce qui aura forcément des conséquences sur certaines décisions qui pourraient être votées par ceux-ci.

(…)

 

Mais le lobbying de Sens Commun n’est pas le seul à s’exercer. Nicolas Sarkozy a profité des élections régionales pour faire entrer les chasseurs dans les régions et nombreux sont ceux à avoir obtenu des postes de vice-président à l’issue du scrutin au sein des exécutifs gagnés par la droite… L’idée du président des Républicains est de capitaliser sur le vote des chasseurs pour la primaire de la droite de novembre 2016 puis pour 2017…

La gauche accueille à bras ouvert le lobby écologiste, la droite est plus ouverte avec le lobby anti mariage gay et celui des chasseurs qui représentent un corps électoral extrêmement important.

Ce lobbying par infiltration est un outil redoutable pour ceux qui le pratiquent. Il est étrange que les entrepreneurs aient si peu de place dans les différents lieux de pouvoirs, on peut imaginer que leurs apports seraient au moins aussi significatifs que certains groupuscules.