Les chiffres de Noël

Désaffection du Livret A, perte de vitesse de la France, polémiques autour de Macron 2, belle saison touristique, convoitises autour du Grand Paris, mobilisation des PME, inquiétudes des VTC et craintes de la bourse pour lCI, nos chiffres de Noël 2015…

12

Entre janvier et novembre 2015, les Français ont procédé pour près de 12 milliards de retraits sur leurs Livrets A et et Livrets de développement durable (LDD). Cette année aura donc été marquée par une décollecte record de 11,67 milliards d’euros. Paradoxalement, ce sont les comptes courants qui ont le plus bénéficié de cette situation, donc en quelque sorte les banques. En effet, la Banque de France estime que les comptes à vue se sont enrichis de 8,8 milliards d’euros entre juin et septembre 2015. Les autres gagnants sont l’assurance-vie et le plan épargne logement qui continuent de séduire les épargnants.

2

À peine annoncée, déjà source de polémiques, la Loi Macron 2 ou projet de loi Noé, pour nouvelles opportunités économiques, suscite l’ire des artisans qui estiment que certains de ses dispositifs pourraient permettre à des « bricoleurs du dimanche » de venir les concurrencer tout en dévalorisant leurs prestations. En cause, la volonté d’Emmanuel Macron de libérer l’accès à certaines professions en supprimant l’obligation de diplôme. L’Assemblée permanente des chambres de métiers de l’artisanat (APCMA) est à la tête de la fronde, elle attire notamment l’attention sur les risques de déqualification et d’impact négatif sur l’apprentissage. Les artisans pointent notamment du doigt un risque de baisse de qualité des services qui ne pourraient que détourner les consommateurs. Ce projet de loi Noé devrait donner lieu à de beaux débats.

550.000

La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) devrait changer de nom dans le courant de l’année 2016. L’ensemble de ses fédérations seront mises à contribution afin de proposer des noms pour redonner un coup de jeune à la CGPME. Les enjeux sont nombreux pour cette Confédération à la fois dynamique, présente sur l’ensemble du territoire national et en charge de défendre plus particulièrement les TPE et les PME qui sont le nerf de la guerre économique en France. Or, il est difficile pour ses entreprises de peser dans les décisions publiques et de faire entendre leur voix dans un contexte où les décideurs politiques ont une fâcheuse tendance à privilégier les grands groupes. La CGPME qui a changé de président national au début de l’année 2015, revendique 550.000 adhérents et semble décidée à peser plus.

7

Le 1er janvier 2016, une nouvelle intercommunalité de 7 millions d’habitants verra le jour avec la création de la Métropole du Grand Paris (MGP). Dotée d’un budget de 70 millions d’euros, la MGP est déjà remise en question par la maire de Paris, Anne Hidalgo et la nouvelle présidente de la région Île de France, Valérie Pécresse, mais elle suscite les convoitises pour sa propre présidence car elle s’imposera vraisemblablement comme un nouveau lieu de pouvoir. Cinq candidats sont connus, tous maires, issus des rangs de l’UDI ou des Républicains : Philippe Laurent, André Santini, Jacques J.P. Martin, Gilles Carrez et Patrick Ollier. Les fêtes devraient être mises à profit pour tenter de trouver un accord entre les candidats des Républicains dans un premier temps, éventuellement ensuite avec l’UDI afin de créer un Bureau qui soit à la fois le reflet des élections et de la diversité locale. Même si certains soupçonnent André Santini, de miser sur des tensions au sein des Républicains, selon Le Figaro. Le vote aura lieu le 22 janvier.

269

L’Insee a publié le chiffre de la fréquentation touristique en France lors de l’été 2015 et ils sont excellents ! Avec 269 millions de nuitées, la fréquentation des hébergements touristiques a progressé de 2,9% en un an. Campings et hôtels recueillent la majorité des suffrages et les régions se sont toutes bien mobilisées pour attirer les touristes. Bretagne et Franche Comté connaissent les plus fortes progressions de fréquentation avec +6,2% pour la première et +9% pour la seconde. Des nouvelles réconfortantes pour le tourisme alors que les attentats du 13 novembre ont marqué un coup d’arrêt, notamment à Paris.

250

Les VTC se plaignent des pratiques de la plateforme Uber à leur égard avec sa politique de conquête de parts de marché par la baisse des prix et désormais ils doivent également faire face à un nouveau problème avec la volonté du gouvernement de supprimer les 250 heures de formation nécessaires à la pratique de la profession. Le gouvernement envisagerait en effet, selon les organisations syndicales, de remplacer les 250 heures de formation par un simple QCM. Les chauffeurs craignent une baisse significative de la qualité des services et, surtout, l’afflux massif de nouveaux chauffeurs qui constitueraient une concurrence encore plus forte dans un secteur déjà menacé de paupérisation.

18

La Fédération de l’industrie allemande vient de rendre publique une étude qui place la France au 18ème rang en matière d’innovation sur 35 pays. La France connait ainsi un inexorable déclassement depuis 2000 où elle occupait le 9ème rang. Les industriels allemands jugent sévèrement le cadre de l’innovation en France et cela entraine des conséquences bien concrètes sur le plan commercial puisqu’en 2015 les Etats-Unis sont devenus le premier partenaire de l’Allemagne, raflant cette place convoitée à la France. On ne sera pas surpris que les allemands pointent l’absence de réforme ambitieuse initiée dans l’hexagone pour expliquer cette situation.

25

Les patrons de l’organisation patronale Croissance Plus plébiscitent à droite Alain Juppé pour la primaire de novembre 2016. Selon un sondage Opinion Way auprès des adhérents de Croissance Plus, 25% d’entre eux pensent qu’Alain Juppé serait le meilleur candidat de la droite pour 2017, devant François Fillon et surtout Nicolas Sarkozy qui ne recueille que 9% des suffrages patronaux. Du côté de la gauche, c’est un plébiscite pour Emmanuel Macron avec 43% des sondés qui estiment qu’il serait le meilleur candidat pour son camp en 2017 quand François Hollande recueille un falot 2%.

4

Paradoxalement, l’annonce du passage de LCI de la TNT payante à la TNT gratuite a entraîné une baisse en bourse du titre TF1 de 4%. Les investisseurs ne semblent pas croire en la capacité de ce projet de générer de la valeur pour le groupe audiovisuel. Ils perçoivent surtout la nécessité pour le groupe d’investir 20 millions d’euros en 2016 pour financer ce passage, de supporter la perte des 25 millions d’euros de redevances versées par les distributeurs et d’arriver sur le marché publicitaire avec une audience confidentielle, au moins pour les premiers mois de démarrage. Les différents analystes estiment donc que la perte cumulée sur les trois premiers exercices devraient être de l’ordre de 50 millions d’euros, selon Le Figaro.