Les bons mots de la semaine.

Ils sont élus, chefs d’entreprise ou écrivains, ils parlent, répondent à des questions, se livrent parfois au jeu (risqué) du « off » et au sein de Sountsou, nous aimons ça, alors nous partageons quelques « perles » et bons mots avec vous…

Nicolas Sarkozy au sujet des réformes économiques qu’il mettrait en place s’il était élu en 2017, dans Le Figaro daté du 2 mars

  • Sur les entreprises : « Derrière les mots, il y a la réalité de toutes les décisions prises depuis 2012 au détriment des entreprises, des PME, des artisans-commerçants, des travailleurs indépendants, des professions libérales, bref de tous ceux qui créent des emplois. Cette révolution des esprits à laquelle j’appelle, tournée vers toutes les entreprises, sera le cœur de la politique alternative que nous allons proposer au service de tous les Français »
  • Sur le budget de l’État : « Il faut d’abord s’attaquer résolument à ce qui pèse le plus lourd dans le budget de l’État et des collectivités locales: le nombre de nos fonctionnaires », « Il faudra revenir à la règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite et surtout l’imposer à la fonction publique territoriale, notamment en changeant la Constitution pour rendre cette règle compatible avec l’autonomie de gestion des collectivités territoriales », « Il faut recruter prioritairement dans la fonction publique avec des contrats de cinq ans quand le poste le justifie »
  • Le temps de travail des fonctionnaires : « L’écart entre le secteur public et le secteur privé est devenu injustifiable: 48 jours de congés par an en moyenne dans la fonction publique d’État contre 36 dans le secteur privé et 29 dans une petite PME », « je souhaite que l’on renégocie les accords sur le temps de travail dans la fonction publique » 
  • Les 35 heures : « les entreprises qui souhaitent sortir des 35 heures doivent pouvoir le faire par la négociation », « Et, bien entendu, je propose de rétablir dans les entreprises le principe des heures supplémentaires défiscalisées »
  • Les impôts : « Il n’y a ainsi pas d’ISF en Allemagne et il ne doit donc plus y avoir d’ISF en France », « La priorité sera de baisser fortement et simultanément les dépenses et les impôts »
  • Les retraites : « repousser l’âge de départ à 63 ans (et à 68 ans, sans décote), en trois ans »
  • Le Code du Travail : « Je propose en la matière une règle simple: ne garder que les droits fondamentaux des salariés dans le Code du travail et renvoyer le reste à la négociation d’entreprise » 
  • Sur l’UMP : « Il y aura un nouveau parti, au printemps. On lui donnera un nouveau nom, qui ne sera pas un sigle », « Ce sera une formation beaucoup plus large, plus rassembleuse, plus dynamique, ouverte à tous ceux qui voudraient préparer l’alternance »
  • Sur Sarkozy : « J’ai une stratégie, un calendrier précis, et je n’en changerai pas », « Que personne ne doute de ma détermination »

Jean-Marie Le Pen dans les repas du Front National au sujet de Jacques Chirac, cité par Le Point daté du 26 février

« Trinquons pour Jacques Chirac. Souhaitons-lui une très longue vie maintenant qu’il est en tête à tête avec Bernadette »

François Hollande et Manuel Valls sur Martine Aubry, cités par Le Canard Enchaîné du 25  février

« Tullius Detritus » c’est le surnom que le Président et le Premier ministre donneraient à Martine Aubry selon le palmipède après l’épisode de la Loi Macron

Jean-Christophe Lagarde, patron de l’UDI, au sujet de l’UMP, cité par Le Point daté du 26 février

« Aujourd’hui, il y a un chef à l’UMP mais il n’y a pas de ligne »

Nicolas Baye, secrétaire général du Front National, dans Le Figaro daté du 24 février

« C’est un peu nouveau, mais, aujourd’hui, parce que nous avons une capacité d’attraction chez les déçus de la gauche, les duels face à la droite ne nous empêchent pas de gagner »

Bernard Tapie suite à l’annulation de l’arbitrage de 2008 par la cour d’appel de Paris, dans Le Point daté du 26 février

« L’arbitrage n’est pas annulé, il va être révisé, alors, on se calme, s’il vous plait ! Depuis deux ans et demi, on enfume les Français par l’entremise de médias mal intentionnés pour que je passe du statut de volé à celui de voleur, alors que depuis 1995, et jusqu’à présent, toutes les juridictions successives, y compris la cour d’appel, ont reconnu les fraudes de la banque et les ont sanctionnées »

Laurent Solly, directeur général de Facebook France, dans Capital du mois de mars

« Dans une récente étude, le cabinet Deloitte a estimé que Facebook avait généré l’an dernier 7 milliards d’euros d’activité économique en France et 78000 emplois indirects. Nous sommes ainsi fiers d’avoir participé au développement des sociétés hexagonales comme Blablacar, Deezer, Happn, ou Pretty Simple »

François Mitterrand dans « L’abeille et l’architecte », cité par Michèle Cotta dans son ouvrage « Le Monde selon Mitterrand » paru le 19 février (Tallandier)

« Quand on s’use à faire carrière, il ne reste rien pour l’histoire. Je n’envie pas le sort de tel ou tel de nos contemporains qu’une longue inutilité finit par rendre indispensable »

Un élève à la professeure Mathilde Lévèque, cité dans son ouvrage « LOL est aussi un palindrome » (First Editions)

« – Madame, c’est trop du gâchis que vous soyez prof.

– Ah.

– Vous auriez dû être avocate ou politicienne ou chef de gang, vous savez trop embrouiller !«