Le top chiffres de la semaine

Quoiqu’on en dise, les chiffres en disent souvent beaucoup, alors Sountsou vous propose une sélection de chiffres intéressants, révélateurs, sources de réflexion…

50

C’est le nombre de PME qui devraient bénéficier de l’accélérateur de PME créé par Bpifrance, inauguré le 5 mars par Emmanuel Macron, et dont l’objectif est de les transformer en 24 mois en entreprises de taille intermédiaire.

1

C’est en milliard, le nombre de smartphones qui seront achetés en 2015 en renouvellement d’un ancien modèle, selon Deloitte qui publie cette semaine son étude TMT prévisions 2015.

0,6

C’est en pourcentage la progression de la consommation des ménages en janvier. Un chiffre qui peut paraître faible mais qui, selon les spécialistes de Natixis Asset Management, est prometteur. En effet, il s’agit du second mois consécutif de progression et ce sont en particulier les biens d’équipement durables qui profitent de cette embellie, ce qui serait très encourageant pour la suite.

30

On pensait que le plan de 50 milliards d’économies annoncé à l’horizon 2017 suffirait pour que la France soit dans les clous des attentes de Bruxelles. Cette semaine fut une douche froide, puisque selon ses calculs la Commission demande à la France 30 milliards d’économies supplémentaires. Un nouveau défi à relever alors que 2017 sera le grand rendez-vous électoral de François Hollande…

147 130

C’est le nombre de véhicules immatriculés en février soit une hausse de 4,1%. La tendance de janvier qui enregistrait une progression de 5,9% du nombre d’immatriculations semble donc se confirmer.

5

C’est le nombre d’entreprises Françaises présentent au Nasdaq. Pourtant, New York reste la place où il faut être présent lorsque l’on recherche une valorisation d’un certain niveau et une visibilité inconnue ailleurs. Les entreprises Chinoises l’ont bien compris, 113 évoluent au sein du Nasdaq.

42

C’est en pourcentage le montant de l’investissement public que représentent les collectivités locales, selon l’Association des Maires de France. Un chiffre clé, lorsque l’on sait qu’elles vont devoir consentir en 2015, 2,9 milliards d’euros d’économies, une situation qui pèsera lourdement sur leurs capacités d’investissement, donc sur l’économie…

9

C’est le nombre de ses filiales que Total va retirer de paradis fiscaux d’ici 2016. Le groupe pétrolier a par ailleurs, dans un souci de transparence, publié la liste de l’intégralité de ses 903 filiales.

10 000

Le nombre d’internautes qui ont signé l’appel pour la reconnaissance officielle du burn-out. Une initiative du Cercle Ramadier, qui organise le 11 mars, un colloque sur ce thème.