Le numérique, enjeu de la présidentielle ?

Dans les couloirs du pouvoir, tout le monde en parle mais peu nombreux sont ceux à avoir réellement pris conscience de l’importance de la révolution numérique et de ses effets. Elle était quasiment absente des débats lors de l’élection présidentielle de 2012, et la Secrétaire d’Etat en charge de ces questions au sein du gouvernement Valls n’est que 37ème dans l’ordre protocolaire. Alors, une députée lance une opération intéressante baptisée « Numérique 2017 – Tous numériques ! ».

Laure de la Raudière est une spécialiste des questions liées au numérique. Elle est en charge de ces sujets au sein des Républicains et a suivi tous les textes liés au numérique au cours des deux dernières mandatures, sans parler des rapports parlementaires qu’elle a rédigés. Elle est donc bien placée pour constater le décalage entre la réalité de la place du numérique dans la vie quotidienne des citoyens et la prise en compte de ses enjeux dans la décision politique.

C’est ainsi que les acteurs de la nouvelle économie créent des activités, imposent de nouveaux usages et bousculent l’économie traditionnelle sans que de réelles décisions publiques ne soient prises. Le potentiel de création de valeur de l’économie numérique semble ignoré des décideurs politiques. Problème de génération ? Désintérêt chronique pour un sujet complexe ? Manque de volonté de se poser et de réfléchir à des enjeux qui nécessitent une vision prospective ?

En tout cas, les débats autour des tensions taxis/VTC, des plateformes d’échanges entre particuliers et les réponses réglementaires incomplètes et inadaptées qui sont apportées, souvent en décalage, montrent l’ampleur du problème.

Alors, Laure de La Raudière, invite les candidats à la présidentielle de 2017, les différents acteurs de la vie économique ainsi que les citoyens à proposer des tribunes sur la plateforme. Des débats thématiques seront également proposés régulièrement d’ici l’élection présidentielle.

La députée, qui soutient Bruno Le Maire à la primaire de la droite, souhaite que chaque ministère soit passé au crible du numérique et que chaque candidat à la présidentielle expose sa vision et ses projets pour une prise en compte de la révolution numérique dans les politiques publiques.

www.numerique2017.fr