La CGPME Picardie s’engage contre le FN

Le Courrier Picard rapporte une surprenante prise de position du Président de la CGPME Picardie contre une éventuelle arrivée du Front Nationale à la tête de la nouvelle grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Le quotidien avait consacré un article le 6 novembre au sujet de la position des syndicats patronaux quant à la prise possible de la région par Marine Le Pen. Le Medef ne souhaitait pas se prononcer sur le programme économique du FN.

Sébastien Horemans, le jeune patron de la CGPME Picardie est quant à lui très clair sur ses positions : « L’arrivée du FN dans la région serait catastrophique, et je connais même des entrepreneurs prêts à faire leurs valises si c’était le cas ».

Le Courrier Picard cite un communiqué de la CGPME Picardie sans ambiguïté : « L’arrivée au pouvoir, dans cette région, d’une formation politique à l’image sulfureuse nuirait très significativement à l’économie régionale et se traduirait par une baisse des investissements nationaux et internationaux. Cela entraînerait également une baisse de chiffre d’affaires pour les TPE/PME, déjà très fragiles, et une hausse du taux de chômage. »

CGPME et Medef ont publié chacun leurs propositions pour les candidats aux régionales en Picardie, mais la position engagée du syndicat des PME est singulière dans un monde patronal généralement peu enclin à prendre parti.