Emmanuel Macron, trublion de la présidentielle ?

On ne l’attendait pas vraiment. Quasi inconnu du grand public il y a deux ans, privé d’espace d’expression depuis l’été, Emmanuel Macron est celui qui aura su imposer un effet de « blast » avec sa démission tonitruante de la fin du mois d’août. Il débarque en fanfare dans la course à la présidentielle.

Le sondage TNS Sofrès One Point, publié par Le Figaro du 7 septembre n’est qu’un sondage de plus et il ne représente qu’une photographie de l’opinion à 8 mois de la présidentielle. Certes, mais il mesure assez bien à quel point Emmanuel Macron a réussit sa sortie du gouvernement et comment il s’impose comme un recours crédible pour, au moins, 15% des Français. Il disqualifie, par sa seule présence, François Hollande et se place même en situation d’inquiéter la droite.

À 8 mois de l’élection les cartes sont rebattues. Seule Marine Le Pen est encore assurée d’être présente au second tour. Les grandes manoeuvres sont engagées.

Désormais, Emmanuel Macron ne peut plus être qualifié de « phénomène médiatique » totalement vide et dont le bruit s’éteindra tel un feu follet. Il s’impose dans le jeu et le débat présidentiel ne pourra probablement pas se faire sans lui. La question est donc de savoir qui pourra profiter de cette aura soudaine et si l’intéressé saura jouer suffisamment serré pour tirer totalement profit de sa situation…

Nicolas Hulot disparu. L’espoir du renouveau renait avec Emmanuel Macron. Les représentants de la société civile qui revendiquent le droit à présenter un candidat « différent » se retrouveront-ils en lui ? Le PS tentera-t-il de s’inscrire dans son sillage au parfum de victoire possible ? François Hollande nous surprendra-t-il avec une ultime pirouette ? La primaire de la droite désignera-t-elle un candidat qui saura s’imposer dans ce nouveau contexte ? Et le centre, changera-t-il de leader le temps d’une élection, enfin victorieuse ?

Décidément, le feuilleton de cette présidentielle devrait connaitre de multiples rebondissements. Emmanuel Macron en est déjà un, reste à savoir s’il sera en capacité de trouver un rôle récurrent voire de voler la vedette aux stars confirmées.

Mathieu Quétel, président de Sountsou-Affaires Publiques