Dans le coeur d’Alain Juppé

Alain Juppé fait la course en tête dans les intentions de vote pour la primaire de la droite de novembre ainsi que pour la présidentielle de 2017. Il revient de loin, il fut un premier Ministre décrié et très impopulaire et l’homme est réputé froid et rigide. Le livre de Gaël Tchakaloff propose la découverte d’un autre personnage, attachant, plus « fun » que l’image qu’il offre.

Avec « Lapins et Merveilles » (Flammarion), Gaël Tchakaloff propose un ovni politico-littéraire, le livre est un « récit-enquête » utilisé par l’auteure comme une sorte de psychanalyse personnelle après le décès de sa mère avec laquelle elle avait une relation fusionnelle. Il faut donc accepter d’entrer dans cette galerie de portraits de la galaxie Juppé avec le parti-pris de l’auteure qui est au centre du jeu et qui nous fait partager ses pensées, ses ressentis et ses parallèles avec sa vie personnelle.

Une fois passée la surprise de la forme originale de l’ouvrage, on entre donc dans l’univers d’Alain Juppé. On découvre, au fil des pages, des collaborateurs et soutiens que Gaël Tchakaloff décrit de façon très directe, pas toujours à leur avantage mais on dépasse très largement le domaine des petites phrases traditionnelles dans ce genre de livre.

Les chapitres sont écrits autour des sphères qui évoluent autour d’Alain Juppé, y compris ses amis de la période d’étudiant avec qui il partage au moins un dîner ou un week end par an. Ces personnalités portent un regard sans far et franc sur l’ancien Premier ministre.

Les 18 mois d’immersion de l’auteure dans cette galaxie Juppéiste se retrouvent vraiment dans la découverte de son univers familial recomposé autour de deux épouses, très différentes l’une de l’autre, toutes deux très amoureuses. Ses relations avec son fils et sa fille sont particulièrement éclairantes sur un homme dont certaines fêlures ne se révèlent que dans le cercle intime.

Il ressort de cet ouvrage, très réussit, et qui se lit d’une traite, qu’Alain Juppé est vraiment déterminé à aller au bout de sa démarche présidentielle. Ceux qui en douteraient encore devraient se raviser rapidement. Il n’aurait pas autorisé ce travail dans le cas contraire.

Il parait que ses collaborateurs sont ravis du résultat. Le côté un peu foutraque de l’organisation de son équipe de campagne rassure paradoxalement. En revanche, les portraits de certains membres de son entourage inquiètent un peu. Ce sera d’ailleurs l’un des enjeux de cette élection dans le climat actuel de rejet du politique : souhaite-t-on élire un Président accompagné d’un entourage qui apparait si fermé et, au final, assez peu sympathique ?

La question semble un peu futile au regard des multiples enjeux du rendez-vous présidentiel. Néanmoins, le livre de Gaël Tchakaloff la pose indirectement et probablement involontairement. Les sondages et de multiples initiatives montrent que les Français attendent une autre façon de faire de la politique. Celle qui est décrite dans cet ouvrage apparait très traditionnelle du côté de l’entourage du candidat.

« Lapins et merveilles », Gaël Tchakaloff, Flammarion.