COP 21 : les Français ont la parole

L’application GOV s’affiche dans toutes les villes de France afin de mobiliser autour de la COP 21. L’objectif de ses promoteurs est de permettre aux Français qui en « ont marre de ne pas être appelés par les instituts de sondage » de s’exprimer sur l’action des politiques et des débats autour de la conférence – climat.

Décidément les initiatives qui favorisent l’expression directe des citoyens se multiplient ces dernières semaines, après Axelle Lemaire et son projet de loi participatif, ce sont les publicitaires Fred & Farid qui lancent en France leur application mobile GOV. L’idée est bien entendu de surfer sur l’ambiance électorale et de viser les élections présidentielle et législatives de 2017, il s’agit également de permettre aux citoyens de s’exprimer et de proposer une alternative aux sondages.

L’application permet en effet aux internautes de « gover » les politiques, de les noter en leur attribuant très simplement un « plus » ou un « moins ». En se baladant dans les entrailles de l’application, le moins que l’on puisse dire est que la côte de popularité « version GOV » des élus n’est pas au beau fixe, mis à part Alain Juppé, Emmanuel Macron ou Christine Lagarde qui tirent assez nettement leur épingle du jeu, les autres responsables politiques sont très sévèrement jugés par les membres de la communauté « GOV ». Des résultats qui devront être observés à l’issue de la campagne de promotion que viennent de lancer Fred & Farid dans 16 grandes villes françaises sur 7.000 panneaux d’affichages haut de gamme.

GOV proposera des espaces de débats pendant la COP 21 afin de permettre aux citoyens inscrits de donner leur avis sur différents sujets lancés par des personnalités comme Jacques Attali, Pierre Gattaz ou Arash Derambarsh. Ils pourront également, s’ils le souhaitent, lancer leurs propres débats.