Brèves de primaire(s)

Nos informations sur les coulisses des primaires à droite et à gauche.

Juppé à net ouvert

Un mel adressé à tous les contacts d’Alain Juppé et signé Gilles Boyer, les invite à raconter leur première rencontre avec l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac. Le favori des sondages invite les Français à raconter leur histoire personnelle avec lui, une façon de profiter de sa longue expérience pour la transformer en une relation particulière avec les Français, un moyen également d’humaniser un homme politique qui est toujours apparu raide, un peu trop « droit dans ses bottes ». Les meilleurs témoignages seront publiés sur le blog de campagne du candidat à la primaire de la droite.

Fillon et la société civile

François Fillon est en pleine révolution personnelle. L’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy apparait transfiguré. L’Express daté du 20 avril livre un « exclusif » dans lequel le candidat à la primaire explique qu’il privilégiera des ministres issus de la société civile s’il est élu Président de la République. Il estime, en effet, que les non-politiques ont réussi de belles choses à la tête de ministères, il convient néanmoins qu’ils sont souvent victimes de votes de défiance au Parlement et qu’il sera donc nécessaire de les « protéger ». François Fillon organise le 3 mai, à Issy-Les-Moulineaux, un « rassemblement pour le plein emploi » qui réunira des chefs d’entreprise et des économistes mais pas de personnalités politiques. Un signe ?

Macron avec Jeanne D’Arc

Le 8 mai Orléans fêtera Jeanne D’Arc, comme chaque année. Le maire Les Républicain de la cité, Olivier Carré, a choisi Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, comme invité principal de la fête qui animera les rues de la ville tout au long le journée. Un choix pour le moins surprenant qui n’a pas manqué de susciter de multiples réactions courroucées au sein de la gauche locale. Emmanuel Macron succédera à Audrey Pulvar (2014) et Stéphane Bern (2015), ce choix n’est donc pas anodin puisque l’invité d’honneur de ces fêtes très populaires passe de la planète people à la sphère politique… Le Député-Maire d’Orléans a précisé qu’il avait invité Emmanuel Macron dès le mois de février, donc bien avant le lancement de son mouvement En Marche !.

Mélenchon pointe son nez

François Hollande décroche fortement dans les intentions de vote. Tous les regards à gauche se tournent vers Emmanuel Macron ou cherchent une Martine Aubry comme ultime recours. C’est en fait à la gauche de la gauche que cela bouge, Jean-Luc Mélenchon poursuit sa montée en puissance, lentement mais sûrement. Les intentions de vote le donnent autour de 11% voire 16%, il talonne désormais François Hollande, parfois à seulement un point de lui. Les sondages sont-ils l’annonce d’une recomposition à gauche, peut-être plus rapide qu’attendue ? En tout cas, frondeurs du PS et ultras de la gauche ont un « homme providence », il suffirait désormais d’accepter de se retrouver autour de lui. Si la présidentielle semble, à ce stade, hors de portée, les législatives pourraient constituer un objectif  même si le mode de scrutin reste complexe pour les petites formations.

Chasse aux parrainages

Dans une primaire, il ne suffit pas d’être candidat. L’ouverture du site réservé aux parrains des candidats de la droite ouvre le 23 avril, les parlementaires et élus devront alors charger un bulletin et choisir le candidat à qui ils souhaitent donner leur parrainage pour les scrutins des 20 et 27 novembre. Le Parisien révèle que certains rencontreraient de sérieuses difficultés à réunir les précieux laissez-passer, même Jean-François Copé serait en difficulté, comme Nadine Morano et Hervé Mariton. Seuls les quatre principaux seraient assurés d’être dans la course. Quant aux autres… Il est nécessaire pour se présenter à la primaire de la droite de recueillir les parrainages de 25 parlementaires, 250 élus issus de 30 départements différents et 2500 adhérents à jour de cotisation. Jean-Frédéric Poisson, membre du Parti Chrétien-Démocrate de Christine Boutin, inconnu de tous est assuré d’être dans le match, en effet, les formations affiliées à LR sont dispensées de passer par le sas des parrainages…

Les Français et « leur » primaire

Corinne Le Page a annoncé, mardi 19 avril, que l’appel pour l’organisation d’une « primaire des Français » a recueilli en une semaine 45.000 signatures. Interrogée par Jean-Jacques Bourdin sur RMC-BFMTV elle a rappelé le souhait de plusieurs organisations de proposer aux Français une autre primaire « transpartisane » avec des personnalités issues de la société civile et non professionnelles de la politique. L’objectif est de recueillir 500.000 signatures.