Brèves de primaire de la gauche 

Nos informations sur les coulisses des primaires à gauche.

Nicolas Hulot prend son temps

Nicolas Hulot, l’un des candidats préférés des Français pour la présidentielle de 2017 est accusé par ses soutiens de ne pas savoir ce qu’il veut et de trop hésiter. « Halte là ! » dit-il en substance dans une interview accordée au quotidien Libération, il rappelle ne pas être un professionnel de la politique et que la décision de se présenter à l’élection présidentielle ne relève pas, en ce qui le concerne, d’un long processus de carrière. Il précise n’y penser à nouveau que « depuis deux ou trois mois » et il assure qu’il penchera pour « une option à l’automne et, qui sait, peut-être avant ». Nous voilà rassurés.

Mélenchon devant Hollande

Pour la première fois, un sondage BVA pour la presse régionale donne Jean-Luc Mélenchon devant François Hollande au premier tour de la présidentielle. Au cas où Nicolas Sarkozy serait candidat Jean-Luc Mélenchon serait troisième avec 14% contre 13% pour François Hollande. En revanche, dans le cas où Alain Juppé serait investit par la primaire de la droite le 27 novembre, alors François Hollande et Jean-Luc Mélenchon feraient jeu égal à 14%…

La réplique de Macron

Le ministre de l’Economie a d’abord publié une mise au point sur Facebook puis il s’est directement et personnellement adressé à chacun des membres de son mouvement En marche ! par mel afin de s’expliquer sur la polémique sur son ISF. Le Canard Enchaîné et Mediapart avaient révélé des échanges entre l’administration fiscale et le ministre. La première reprochait au second d’avoir sous-évalué un bien appartenant à son épouse de 200.000 € ce qui lui permettait d’échapper à l’ISF. À ses partisans, Emmanuel Macron a souhaité faire preuve d’une transparence assez inédite puisqu’il dévoile les différents documents qui prouvent, selon lui, sa bonne foi dans cette affaire. On découvre ainsi qu’il a bien soldé ce désaccord avec le fisc en septembre 2015 par deux règlements de 4174 € et de 2264 € représentant les montants dus au titre de l’ISF pour les années 2013 et 2014. Le titulaire de Bercy précise également qu’il n’avait pas souhaité engagé de procédure contentieuse avec le fisc. Il ne manque pas de relever que les informations avaient été divulguées 9 mois après les faits et au moment du lancement de son mouvement. Il conclut sa démonstration par cette phrase cinglante « La vie politique n’est pas une jungle où tout peut-être dit pour salir ». Une forme d’avertissement à ceux qui ont cru bon d’organiser cette fuite opportune.

Les électeurs de gauche exigent une primaire

La situation de François Hollande ne cesse de se complexifier pour 2017. Si le Président de la République espère éviter le passage obligé par une primaire et fait tout pour cela, les électeurs de gauche exigent désormais le droit à choisir leur candidat. C’est en tout cas ce que semble refléter le sondage publié le 17 juin par le Figaro-RTL et LCI et réalisé par TNS Sofrès. 86% des électeurs de gauche et 72% des Français se déclarent favorables à une primaire à gauche.

Dates de la présidentielle

Le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu le 23 avril 2017 et le second tour le 7 mai. Les élections législatives se tiendront les dimanches 11 et 18 juin. Enfin, les élections sénatoriales auront lieu le 24 septembre 2017. Pour mémoire, la primaire de la droite est prévue pour les 20 et 27 novembre 2016, celle de la gauche les 4 et 11 décembre.