Brèves de lobbying

L’actualité lobbying de la semaine en quelques lignes.

La CGT toujours vent debout contre la loi travail 

La loi travail a été promulguée le 9 août, elle attend désormais ses décrets d’application. La CGT annonce une nouvelle manifestation pour le 15 septembre contre le texte. Après la chienlit du printemps, on pouvait espérer que l’organisation syndicale accepterait la décision politique, ce n’est pas le cas.

Philippe Martinez, le patron de la CGT, jète de l’huile sur le feu et a saisi l’interpellation de deux dockers du Havre, mercredi 31 août pour dénoncer le « chantage de l’Etat » et son attitude « revancharde ». Il est reproché aux dockers d’avoir participé aux échauffourées du 14 juin, lors de la manifestation parisienne, notamment aux alentours de l’hôpital Necker pour enfants. Ils devraient être jugés le 25 novembre, l’un pour jet de projectiles, l’autre pour violence contre un agent des forces de l’ordre.

Macron refuse de s’afficher au Medef

Cocasse. La coqueluche des patrons refusé de s’exprimer devant l’Université d’été du Medef. Emmanuel Macron devait être présent mais en qualité de ministre de l’Économie, redevenu simple citoyen mais potentiellement candidat à l’élection présidentielle de 2017, il a finalement refusé de se rendre sur le campus d’HEC. L’ex ministre refusait que sa première image de citoyen potentiel candidat soit prise devant les micros des grands patrons…

La confiance des ménages plombe la reprise 

Les objectifs de croissance du gouvernement ne cessent de s’éloigner. Les derniers chiffres livrés par l’Insee sur la consommation des ménages confirment que les perspectives d’une reprise franche sont faibles. La consommation des ménages en biens a encore baissé en juillet de 0,2% après avoir enregistré une forte baisse en juin de 0,8%. Or, la consommation est un indicateur fort du moral des Français et un moteur de la croissance. Sur les biens durables (téléviseurs, automobiles etc.) le recul est encore plus significatif avec -2,2%. Le FMI estime que la croissance française devrait être de 1,25% en 2016 quand le gouvernement l’estime à 1,5%.

La CFDT inquiète du climat social

Dans une interview au journal Le Monde daté du 2 septembre, Laurent Berger considère que « certains politiques sont en train de fracturer la société autour de débats, autour de tensions qui n’ont pas lieu d’être, au détriment des vrais problèmes. Il n’est pas trop tard pour appeler la classe politique à un peu de maîtrise de sa parole ». Le secrétaire général de la CFDT se montre également confiant sur la capacité de son syndicat à prendre la première place dans la mesure de représentativité qui aura lieu en 2017. Il annonce une grande campagne de sensibilisation et un objectif tout particulier en direction des TPE. Enfin, il ne regrette pas son implication dans le débat sur la loi travail et sa posture de participer avec le gouvernement à la rédaction d’un texte « plus avantageux » pour les salariés.

Les VTC perdent un de leur défenseur 

Avec le départ d’Emmanuel Macron de l’Économie, les acteurs du VTC perdent un défenseur de poids au sein du gouvernement. Certes, le jeune ministre était de moins en moins influent dans les arbitrages mais il disposait d’un poste qui lui permettait de peser dans les débats. Les VTC sont assez seuls désormais pour contrer la proposition de loi de Laurent Grandguilladme actuellement en débat au parlement qui est très favorable aux taxis.

Redressement fiscal record pour Apple 

Bruxelles intime à l’Irlande de procéder au recouvrement d’un arriéré d’impôts de plus de 1 milliards d’euros auprès d’Apple. Le pays est accusé d’avoir permis à la firme américaine d’organiser la fuite de bénéfices réalisés dans des pays étrangers, il s’agirait de plusieurs milliards d’euros. Historiquement installée à Cork, Apple y a créé des centaines d’emplois en contrepartie d’une exonération fiscale totale pendant une dizaine d’années, elle aurait ensuite bénéficié d’un taux d’imposition ramené à 1% (au lieu de 12,5%). Ces aménagements fiscaux sont assimilables pour la Commission européenne à des aides d’Etat ce qui est contraire au droit européen. La contre attaque du gouvernement américain ne s’est pas faite attendre, il menace de surtaxer les entreprises européennes. Une posture somme toute assez paradoxale puisque les bénéfices d’Apple nichés en Irlande échappent également à toute fiscalité américaine. La firme à la pomme a répliqué par une lettre adressée à ses clients européens dans laquelle elle explique qu’elle a sortie la ville de Cork de la grave crise dans laquelle elle était plongée depuis des années et que ce redressement fiscal aurait des conséquences désastreuses sur l’emploi en Irlande ainsi que pour ses investissements en Europe… Les différents recours qui ne manqueront pas d’être mobilisés par Apple et l’Irlande devraient permettre de faire trainer cette affaire.

Les agriculteurs votent Juppé et Le Maire

Terre-Net s’est associé à BVA pour réaliser un sondage sur les intentions de vote des agriculteurs dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017. Alain Juppé et Bruno Le Maire obtiendraient 58% et 54% des suffrages. L’ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy ne recueillerait que 31% des voix, ce qui parait bien peu. Marine Le Pen s’installe dans cet électorat avec 20% d’intentions de vote quand François Hollande plafonne à 4%…