Amendes, Livret A, PME… 11 Chiffres clés.

Des amendes records, un Livret A au plus bas, des PME au top, du pétrole en chute, des loisirs qui explosent, nos 11 chiffres clés de la semaine en disent long sur l’état de notre économie.

1

L’Autorité de la concurrence a frappé fort en 2014 en prononçant plus de 1 milliard d’euros de sanctions financières. Un record. L’Autorité a publié son rapport annuel qui confirme à la fois son activisme et son utilité. Son précédent record était de 631 millions d’euros d’amendes. La sanction de 951,2 millions d’euros infligées à des sociétés d’hygiène-beauté pour entente sur les prix, explique l’explosion du résultat de 2014. Cette amende fait l’objet d’un recours mais elle a néanmoins été réglée par les firmes mises en cause. L’Autorité de la concurrence n’hésite pas à innover dans son approche des dossiers dont elle a la charge, ce fut le cas récemment dans le secteur de la volaille pour lequel elle a tenu compte des particularités de la filière et dont elle souhaite accompagner l’organisation. La Commission européenne lui a également transmis plusieurs dossiers comme la fusion Mr Bricolage-Kingfisher, celle de Dia et Carrefour ou encore le rapprochement Antargaz et Totalgaz. En 2014, l’Autorité de la concurrence a également mis en oeuvre des mesures conservatoires afin de contraindre la Ligue nationale de rugby à organiser un appel d’offres contre Canal+ et GDF Suez à ouvrir son fichier client à ses concurrents.

20

Nous l’expliquions dans une précédente Newsroom Sountsou, Bercy chercherait des pistes du côté de la politique du logement pour trouver des économies pour le budget 2016. Les 20 propositions de l’Institut Montaigne dans ce domaine devrait retenir l’attention de notre argentier national. Pour la construction, l’Institut propose un transfert des permis de construire vers les intercommunalités afin de contourner la tentation de blocage de certains Maires. La loi Alur est également fortement remise en question puisqu’il est proposé, dans le rapport, d’éliminer les dispositifs d’encadrement des loyers pour les nouveaux bails. Dans les mesures qui pourraient retenir l’attention de Bercy, la limitation des aides diverses réservées au logement en France : location, rénovation énergétique, aux ménages les plus modestes… Il en serait ainsi des aides personnelles au logement (APL) dont l’Institut propose de retirer les étudiants non-boursiers du bénéfice. Toujours en ce qui concerne les APL, Montaigne propose de les inclure dans le calcul du RSA afin d’inciter les bénéficiaires au retour à l’emploi. Enfin, il propose également de revoir la fiscalité immobilière, jugée trop lourde et dissuasive.

2

Il y a actuellement un excédent de production de pétrole brut de 2 millions de barils par jour estime le cabinet Alpha Value. C’est l’une des raisons de l’effondrement des cours la semaine dernière alors que les prix étaient relativement stables depuis plusieurs mois. Également en cause, les incertitudes liées à la situation en Grèce et à l’instabilité des marchés en Chine, les négociations sur le pétrole iranien qui font craindre aux producteurs un retour du pétrole iranien sur les marchés, enfin le facteur déterminant de cette baisse est probablement à chercher du côté de la hausse des forages américains, les Etats-Unis ont non seulement augmenté leur production mais également le nombre de forages qui est de 862 actuellement. Alpha Value estime que le prix du baril devrait rester sous la barre des 50 $ au cours du second semestre 2015.

65

Il y a les discours du gouvernement qui souhaite favoriser l’accès des PME aux marchés publics et il y a la dure réalité. Ainsi, selon une étude PWC avec la Médiation des marchés publics, révélée par Les Echos, 65% des patrons de PME estiment que plus de transparence pourrait leur faciliter l’accès aux marchés publics. Le manque d’informations est flagrant et coûte cher aux PME puisqu’elles ne sont que 7% à connaître le Service des achats de l’Etat (SAE). Pourtant, l’Etat et les collectivités locales prennent des initiatives pour transmettre leurs besoins aux PME, comme ce fut le cas en mai avec le salon inversé organisé par la Mairie de Paris ou encore les différents guides publiés par l’Etat. Néanmoins, l’accès à la commande publique reste complexe et parfois hors de portée des PME qui ne sont pas outillées comme les grands groupes, notamment pour concourir aux appels d’offres et apporter les garanties demandées, même si celles-ci ont été récemment revues à la baisse.

77

Les Français n’en peuvent plus des interdits selon un récent sondage réalisé par ViaVoice avec la Revue Civique.  La première source de ce « ras le bol », ce sont les règles liées à la sécurité routière pour 35% des Français qui n’en peuvent plus des diverses interdictions telles que fumer ou téléphoner au volant, les radars… Les différentes recommandations en matière de consommation ulcèrent 29% de nos compatriotes qui ne supportent plus les conseils répétés sur le tabac, la consommation d’alcool ou encore les fameux « manger bouger ». 77% des Français considèrent que toutes ces règles et interdits, qui reviennent comme des sermons, constituent autant d’atteintes à leurs libertés individuelles. Le chiffre révélateur et inquiétant est celui des 45% de Français qui pensent que ces règles multiples donnent envie de faire exactement le contraire de ce qu’elles préconisent. Une forme de société parallèle s’installe donc où, 81% des sondés estiment que les Français sont ainsi incités à acheter les cigarettes non déclarées, et 85% pensent qu’il y a un développement du travail au noir ! 52% des sondés recensent un « sentiment de gêne » face à tous ces interdits… Un peu de liberté, plus de prévention et moins de répression seraient peut-être bienvenues…

9

Selon l’étude « Les Français et les PME » de la société Entrepreneur Venture, près de 9 Français sur 10 ont une bonne opinion des PME. 60% des Français pensent que les PME sont les entreprises qui participent le plus à la dynamisation de l’économie et à la reprise. 37% des parents souhaitent que leur enfant trouvent un emploi dans une PME. 70% des Français estiment que le gouvernement ne soutient pas assez les PME dans sa politique économique. Un sondage intéressant et révélateur de la place qu’occupe aujourd’hui les PME dans le pays, elles représentent déjà 48% des emplois salariés.

1

1% c’est le taux de rémunération du Livret A aujourd’hui. Celui-ci est dans le viseur de la Banque de France qui estime qu’il constitue un frein à la consommation. Le gouverneur de la Banque de France s’est exprimé pour une baisse rapide du taux dans le courant de l’année. Cette baisse pourrait intervenir au 1er août si le gouvernement prête une oreille attentive à ses recommandations. Une formule de calcul automatique de ce taux est normalement en vigueur : elle est basée sur l’évolution des taux courts et sur la progression des prix à la consommation. Elle n’est plus appliquée car le gouvernement a estimé qu’elle aurait un coût politique trop important. Si elle devait être appliquée dès ce mois d’août le nouveau taux serait de 0,75% voire 0,5%. (Mise à Jour 20 juillet 2015) Le gouvernement a décidé d’abaisser le taux du Livret A à 0,75% au 1er août 2015.

2000

Deux mille milliards de gigaoctets, c’est, selon CISCO, le volume que devrait atteindre le trafic sur internet en 2019, soit un triplement. 51% de la population mondiale devrait être connectée, ce qui représentera 3,9 milliards d’internautes contre 2,8 milliards aujourd’hui. Ils disposeront de 24 milliards d’appareils connectés au net. 67% du trafic transitera par les appareils mobiles via le Wifi (53%) devant le cellulaire. La vidéo représentera 80% du trafic IP dans le monde. On mesure la taille du défi pour les opérateurs : la bande passante devra s’adapter et sa gestion deviendra cruciale.

63

C’est, en pourcentage, l’augmentation de l’importation de lait bon marché en France entre mars et avril 2015, après la fin des quotas laitiers en Europe, il y a trois mois. L’impact est désastreux pour la filière laitière qui se trouve asphyxiée. Ce lait d’importation à un coût de revient pour les grossistes de 8 à 12% moins cher que le lait français. Selon Syndilait, la Fédération des professionnels du lait, les laiteries seraient en sous-capacité de 20 à 35%, ce qui met en danger 20% des salariés de la filière, soit environ 5000 emplois sur les 24.000 personnes employées actuellement. Les professionnels ont bien mis en place un label « Lait collecté et conditionné en France » et certains distributeurs jouent le jeu, néanmoins, ils déplorent que les collectivités telles que les cantines et les maisons de retraite soient inondées de lait bon marché en provenance d’Allemagne, de Belgique ou encore d’Espagne. Syndilait se mobilise et en appelle au gouvernement et aux parlementaires afin de susciter un patriotisme économique dans la consommation publique de lait.

10,3

C’est en pourcentage le taux de chômage en France qui alarme l’OCDE. L’organisation internationale vient de rendre son rapport sur les perspectives 2015 de l’emploi et elle s’inquiète de la France qui apparaît en fort décalage avec les autres pays de l’OCDE qui affichent un taux de chômage moyen de 7%. Les jeunes actifs sont en situation de sinistre en France avec un taux de chômage qui repart à la hausse pour atteindre 24,7% contre 15% dans le reste de la zone. L’OCDE dénonce la complexité des mesures françaises en faveur de l’emploi et leur manque de clarté notamment aux yeux des patrons de PME. Ainsi, si le contrat de génération est salué par l’organisation et présenté comme une « bonne idée », ses résultats très faibles montrent son manque de lisibilité pour les dirigeants d’entreprises…

300

C’est en millions d’euros, l’investissement mobilisé par Pierre & Vacances pour créer son cinquième Center Parcs en France, officiellement inauguré le vendredi 10 juillet mais ouvert depuis le 29 juin. 6000 mètres carrés d’espace aquatique, 800 cottages, 1000 vélos à louer, et quasiment 100% de taux d’occupation depuis l’ouverture ! Les cottages sont financés à 80% par des institutionnels et 20% par des particuliers, quant aux installations, elles appartiennent à une Société d’économie mixte détenue par le département de la Vienne, la région et la Caisse des dépôts. Pierre & Vacances est l’initiateur et l’exploitant de ce parc pour lequel il a signé un engagement de quinze années renouvelable. Installés dans des zones pas forcément connues pour leur attractivité touristique, les Center Parcs, connaissent en moyenne un taux d’occupation de 80% tout au long de l’année et dynamisent fortement sur le plan économique et touristique les zones dans lesquelles ils sont implantés.