À quel moment initier une démarche de lobbying ?

À quel moment initier une démarche de lobbying ? Il s’agit de l’une des premières questions que se posent les entrepreneurs et les Fédérations professionnelles qui réfléchissent à ce sujet et ils ont raison !  Par exemple, dans la période électorale actuelle, est-ce le bon moment pour démarrer une action de lobbying ?

À quel moment initier une démarche de lobbying ?

S’impliquer ou pas dans une campagne présidentielle est déjà une question à se poser. Certains estiment qu’initier une démarche de lobbying dans le cadre d’une campagne électorale est quasi-inutile car le candidat et son équipe de campagne vont surtout s’atteler à défendre des mesures facilement identifiables pour les électeurs. D’autres au contraire militent pour une forte implication dans une démarche d’influence au moment des élections pour se faire connaître, défendre des préoccupations spécifiques ou repérer les dirigeants de demain.

Je suis convaincu qu’une période électorale est un excellent moment pour initier une démarche d’influence tant au plan interne qu’externe.

Au plan interne, l’engagement d’une démarche de lobbying permet de mobiliser les adhérents de votre structure, de les associer à un projet collectif stratégique. Une stratégie d’influence suppose de faire le point sur ce que l’on est, ce que nous voulons et sur les blocages qui pèsent sur nos activités. Elle doit reposer sur un accord collectif sur les enjeux principaux à défendre et sur des mesures partagées à demander aux décideurs politiques. Il s’agit donc d’un exercice interne structurant et mobilisateur qui ne pourra apporter que du positif au fonctionnement de la Fédération.

Au plan externe, c’est à dire en direction des candidats et des équipes de campagne, ce travail va permettre de repérer les dirigeants politiques qui devraient être aux postes de décision dans les prochains mois. Une démarche de lobbying suppose d’avoir toujours à l’esprit qu’un politique est soumis à de multiples pressions et que ses arbitrages ne sont jamais simples à prendre. Il est donc vraisemblable que le sympathique candidat rencontré en campagne change quelque peu de posture une fois élu.

Initier une démarche de lobbying en période électorale, cela permet également de confronter vos propositions à la perception que les candidats ont de votre secteur d’activité. Certains peuvent avoir une approche « idéologique » de vos activités. Et oui cela existe encore ! Les retours obtenus à l’occasion de vos rencontres permettront d’affiner votre stratégie et de ressentir les différents scénarios possible en fonction du résultat des élections.

Pour en savoir plus, lisez notre Cahier Expert « Présidentielle 2017 : 10 conseils pour faire entendre la voix des entrepreneurs ».

Capture d’écran 2015-09-18 à 14.38.43