Logement : François Fillon a des idées.

L’ancien premier ministre a dégainé cette semaine un arsenal de propositions pour le logement. François Fillon, candidat à la primaire UMP de 2016, devance ainsi Nicolas Sarkozy mais également l’ensemble de l’UMP.

François Fillon semble convaincu qu’il est en mesure de remporter la primaire de l’UMP de 2016, en vue des élections présidentielles de 2017, sur le terrain des idées. Alors, il propose les siennes quitte à s’imposer au nez et à la barbe de ses concurrents et en avance sur son parti.

Il part d’un constat : l’échec des politiques du logement depuis quarante ans. Il parvient à une liste de propositions plus ou moins décapantes dont la première serait l’abrogation de la loi Alur de Cécile Duflot et la suppression de l’encadrement des loyers, l’idée est de créer un vent de liberté afin de relancer la construction dans le neuf et les réhabilitations dans l’ancien.

Autre proposition : une réforme de la fiscalité qui passerait par l’exonération totale d’impôts sur les plus-values, la mise en place d’une TVA réduite pour l’achat de la résidence principale, la suppression des droits de mutation, le tout financé par un relèvement de la taxe foncière sur les terrains non bâtis constructibles.

Il n’oublie pas les aspects sociaux en créant une prestation sociale unique qui regrouperait l’ensemble des aides existantes et serait gérée par les collectivités locales. Enfin, la politique publique en matière de construction de logements sociaux seraient intégralement revue avec pour objectif d’avoir une approche plus localisée.

On connait l’importance du logement dans l’économie nationale, ces propositions marquent donc une étape. En outre, l’ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy semble vouloir se différencier par une forte volonté de reformer.