Déjeuners à l’arsenic

Le petit monde politique adore petit-déjeuner et déjeuner avec des journalistes. Cette pratique permet de faire passer des messages, de tester des mesures, de torpiller un adversaire ou de lancer des rumeurs. Peu importe la raison, déjeuner avec les journalistes c’est utile et ça fait partie du job… C’est tout l’objet du savoureux livre « Le bal des dézingueurs » que Laurent Bazin et Alba Ventura publient chez Flammarion. Au sein de Sountsou, on a dévoré cet ouvrage !

Vous en avez marre des « petites phrases » ? Vous ne supportez plus ces « politiques qui ne pensent qu’à défendre leurs places » ? À priori, ce livre ne devrait pas être pour vous. Au contraire, vous allez sans doute le lire d’une traite. Il est en effet beaucoup moins frivole que sa couverture ne le laisse supposer. Il nous plonge dans les coulisses des bureaux de la République, là où les carrières se font et se défont, là où les décisions se mijotent et se mitonnent, là, où parfois, la sauce ne prend pas et tourne à l’aigre…

Les auteurs nous transportent dans leurs multiples petits-déjeuners et déjeuners avec des dirigeants politiques, des seconds couteaux parfois utiles à rencontrer mais surtout des décideurs de premier plan, au plus haut niveau de l’Etat. Président de la République, Ministres, parlementaires, hauts fonctionnaires, collaborateurs, ces rencontres culinaires permettent des échanges réputés « off » mais qui le sont de moins en moins.

Au delà de quelques révélations autour de moments forts comme les évènements de Charlie Hebdo ou encore la découverte de la façon avec laquelle les unes de journaux se décident, l’ouvrage nous invite à décrypter de nouvelles facettes de certains élus, les coulisses du processus de la décision politique ou ce qui peut l’entraver.

On a aimé retrouver les « bonnes adresses » du tout-Paris politique ou les mécaniques d’utilisation du « off » par les politiques, mais cela relève clairement de l’anecdote. En revanche, le décryptage de l’instrumentalisation du drame de Charlie Hebdo en terme de communication politique par les uns et les autres apprend beaucoup.

Ce « Bal des dézingueurs » apporte de multiples éclairages et décryptages utiles dans la perspective de la présidentielle mais également pour celles et ceux qui s’intéressent de près ou de loin à la politique.