Cécile Duflot est-elle victime du renouvellement en politique ?

Le premier tour de la primaire écologiste participe déjà au renouvellement en politique. Cécile Duflot, politicienne experte en négociations de couloirs est recalée sèchement. De son côté, Emmanuel Macron ne cesse de s’imposer, dans les sondages, comme le symbole du renouvellement en politique. Nos informations de la semaine sur les primaires de la gauche.

Cécile Duflot victime du renouvellement ?

Le choc a été rude pour Cécile Duflot le 19 octobre à 19 heures lorsque sont tombés les résultats de la primaire écologiste. Disqualifiée, dès le premier tour, l’ex patronne des écologistes (2006-2012), ancienne ministre (2012-2014), encore députée de Paris pour quelques mois, est sonnée. Elle n’a donné aucune consigne de vote pour le second tour même si elle a réaffirmé qu’elle resterait fidèle à ses idées et qu’elle soutiendrait le candidat écologiste pour 2017. Les militants lui ont préféré deux inconnus du grand public Yannick Jadot, arrivé en tête et Michèle Rivasi, tous les deux députés européens et militants écologistes reconnus. Quant à Cécile Duflot, elle devra affronter en juin une législative où le PS est décidé à ne pas lui faire de cadeau. Sa carrière politique vient de connaître un coup d’arrêt net.

Macron assène ses vérités

Emmanuel Macron a accordé une longue interview au magazine Challenges, que l’on peut lire sur son site internet ici . Le probable candidat à l’élection présidentielle, symbole du renouvellement en politique, analyse les raisons de l’échec du quinquennat de François Hollande. Il voit dans la sape de l’autorité du Président de la République et dans son manque de ligne politique la « triche » de l’attelage présenté aux Français à la présidentielle et aux législatives et composé des écologistes, des différentes mouvances issues de la gauche plurielle, des composantes qui n’auraient plus de ligne idéologique commune et qui ont fini par imploser. Il défend une ligne assez proche de celle d’Alain Juppé. En tout cas, il occupe une place au sein de l’électorat dont le Maire de Bordeaux est en train de démontrer qu’elle n’est pas si exigüe que cela. Ce qui laisse de larges possibilités d’ici 2017.

Mélenchon en embuscade 

Et si la chute de Cécile Duflot finissait par profiter à Jean-Luc Mélenchon ? Le candidat de la « France insoumise » capte entre 10 et 15% des intentions de vote au premier tour. Sa primaire à lui pourrait consister à fédérer la gauche de la gauche autour de sa candidature dans le but de peser vraiment dans la présidentielle et d’engranger les bénéfices au moment des législatives. Surtout, si l’explosion du PS se réalise. Jean-Luc Mélenchon, vieux routard pourrait s’imposer comme autre symbole du renouvellement en politique et être en mesure d’arbitrer de nombreux second tours, un peu à l’image du FN…

L’hara-Kiri des écologistes

On s’attendait à ce que la présidentielle de 2017 soit très difficile pour les écologistes, même avec Cécile Duflot comme candidate. La plus connue du public est finalement éliminée et les écologistes vont se choisir une ou un candidat(e) inconnu(e) qui devra porter un projet politique sans doute de gauche et teinté d’écologie alors que celle-ci est désormais dans tous les programmes. On pourrait considérer ce choix des militants et autres participants à cette primaire comme une volonté de renouvellement en politique. Néanmoins, depuis des mois, les écologistes organisent imperturbablement leur quasi-disparition du champs politique, ils vont sans doute faire un score ridicule à la présidentielle, ils subiront un échec retentissant aux législatives et pourraient se retrouver marginalisés de la vie politique alors que l’écologie n’aura jamais été aussi populaire. Ils ont un certain talent pour passer à la trappe l’essentiel et pour se concentrer sur les guerres internes qui vont les achever.

Chômage, le pari perdu de François Hollande

Le Président de la République a fait du chômage le marqueur de son quinquennat. Il a même déclaré qu’il ne se représenterait pas si la courbe du chômage ne s’inscrivait pas à la baisse. Or, ce pari est d’ores et déjà perdu. Quels que soient les sources, le chômage ne s’inscrit pas à la baisse, il progresse même de 109.000 personnes depuis 2012, selon les techniques de comptage du Bureau international du travail (BIT) et de 1,16 million pour les personnes de catégories A, B et C, selon Pôle Emploi, d’après les estimations de l’OFCE rapportées par Le Parisien.

 

L’autre livre redouté par la hollandie

L’ex conseiller de François Hollande avait été banni de l’Élysée après une histoire de cirage de chaussures dans le palais présidentiel qui donnait une étrange image de la présidence. L’ex-conseiller prépare, pour Grasset, un ouvrage qui devrait donner des sueurs froides à François Hollande et son entourage. Si le président adore échanger avec les journalistes, ce qui lui vaut quelques ouvrages douloureux depuis la rentrée, celui de son ex-conseiller risque fort d’être un réquisitoire nourri par une aventure intérieure qui s’est mal terminée. Prévu pour début 2017, donc en pleine primaire socialiste, il pourrait faire quelques dégâts, à moins que le scud ne soit désarmé d’ici là.

 

Dates de la présidentielle

Le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu le 23 avril 2017 et le second tour le 7 mai. Les élections législatives se tiendront les dimanches 11 et 18 juin. Enfin, les élections sénatoriales auront lieu le 24 septembre 2017. Pour mémoire, la primaire d’EELV est prévue le 19 octobre et le 6 novembre (second tour), celle de la droite est prévue pour les 20 et 27 novembre 2016, celle de la gauche les 22 et 29 janvier 2017.