Brèves de primaire de la gauche 

Rien ne va plus à gauche en cette rentrée. Les mauvaises nouvelles se succèdent pour François Hollande et la question d’une impossibilité de se présenter pour un second mandat est désormais posée.

Macron en marche

L’ancien ministre de l’Économie se met doucement en marche. 1ère étape de sa conquête de l’opinion, une série de déplacements en province à la rencontre des Français et des acteurs économiques. La création d’un Comité politique est également à l’ordre du jour, histoire d’afficher les soutiens d’élus et de personnalités de la société civile.

Puis, il devrait travailler à la synthèse de la grande enquête lancée au cours de l’été par ses militants à travers la France, elle devrait donner lieu à une publication. Enfin, sans doute cet hiver, Emmanuel Macron publiera un livre plus personnel dans lequel il posera à la fois sa vision pour le pays et son ambition pour 2017. L’ex ministre a donc un agenda bien chargé pour les trois prochains mois.

Synthèse réussie pour François Hollande

Le Président de la République, fin politique, est souvent présenté comme le roi de la synthèse. En cette rentrée et quelques mois avant la présidentielle, on peut dire qu’il a frappé fort. Sa synthèse est tellement réussie qu’elle réduit ses soutiens à l’essentiel : les « hollandais » pure souche… Il est désormais privé de « son aile droite et de son aile gauche » pour paraphraser François Fillon. La posture du Chef de l’Etat est donc plus que fragile et le pari des uns et des autres est qu’il ne sera pas en mesure de se présenter.

Macron ira, si…

Sitôt sa démission déposée sur le bureau présidentiel, l’ex ministre a tenu à rappeler qu’il n’envisageait pas d’être candidat face à François Hollande. On ne peut imaginer que la création de son mouvement En Marche ! ne soit qu’une machine médiatique, il est sous tendu par une démarche politiques vraisemblablement en direction de 2017. Il est donc probable que l’homme pressé, qui refuse de passer par les étapes politiques traditionnelles, s’attèle désormais à décourager le Président de la République de se représenter, simplement pour avoir une voie libre. Une stratégie facile à poser en théorie mais la politique est toujours plus complexe. François Hollande pourrait réserver quelques surprises à ceux qui, trop pressés, écrivent déjà son épitaphe.

La rentrée littéraire de François Hollande

Le Président de la République a réservé du temps à des journalistes pendant son quinquennat, c’est en tout cas ce que découvrent les Français et les proches du Président ces dernières semaines. Si les ouvrages sur le quinquennat vont se multiplier, ceux issus d’échanges directs avec François Hollande sont surprenants. La rentrée est marquée par « Conversations privées avec le Président » (Albin Michel) des journalistes Antonin André et Karim Rissouli. Ils ont pu rencontrer le Président de la République à 32 reprises pendant son quinquennat. Des commentaires au coeur des évènements et directement livrés par le Président en fonction qui traduisent les doutes ainsi que certaines arrières pensées mais où transparaissent également des erreurs d’appréciation souvent dissimulées. Un livre étonnant qui mérite d’être parcouru ne serait-ce que pour ressentir l’étrange atmosphère qui s’en dégage, notamment dans les intervention du fils du Président de la République.